Informations

Fournisseurs

Nouveaux produits


EthiCS est une petite boutique qui a ouvert ses portes le 3 septembre 2016.
Son objectif est de promouvoir les alternatives au tout jetable. Des couches lavables pour bébé à l'essuie tout en cuisine, tout y passe et est sujet à innovation ! Bien sûr je suis là pour accompagner dans ce changement qui est souvent assez délicat.
Mes produits sont principalement fabriqués en France mais parfois l'innovation vient d'ailleurs.

Les produits que je propose sont principalement en coton et bambou qui sont deux cultures exotiques et très consommatrices d'eau(surtout le coton).
Les produits en microfibre sont top au niveau consommation d'eau mais leur impact dans l'environnement n'est pas anodin.

Dans le nord de la France (dans un croissant qui court de la Normandie jusqu'en Belgique) pousse le lin. Très peu demandeur en eau, le lin est un produit naturel bourré de qualités. Sa culture enrichit les sols, c'est donc un excellent produit en permaculture. La France possède à ce jour 80% des productions de lin mondial ! Mais c'est 95% qui part à l'étranger pour être filé !

Sa fibre textile est anti bactérienne, thermo régulatrice et elle est hyper absorbante !
C'est véritablement LE textile idéal pour des produits lavables du type serviettes hygiénique, coussinet d'allaitement ou carrés démaquillants. Trois produits que j'ai envie de développer et qui représente, dans leur version jetable, 9% de la poubelle d'un foyer !

Pour ce faire je vais travailler sur un projet d'innovation avec le cabinet Texilis situé à Dunkerque. Texilis est un cabinet spécialisé dans l'innovation à partir de fibres naturelles dont le lin, qui existe depuis 2011 (http://www.texilis.com/ )
Son rev3 c'est d'utiliser le lin au quotidien, et ça tombe bien car mon projet vise un emploi quotidien pour allier pratiques écologiques et made in Ichi !
Ce projet innovant a un coût de 14.000€.

Ce budget permettra à Texilis de s'investir pleinement dans ce projet lin d'min coin pour :

=> Concevoir un produit local, économiquement viable et efficace,
=> Sélectionner les fibres adéquates à partir du cahier des charges défini avec EthiCS,
=> Trouver la structure textile idéale pour concevoir les produits,
=> Sélectionner les partenaires industriels pour fabriquer ces produits dans la durée.

"Le but est de développer des produits biosourcés à des prix marché en garantissant la qualité et la quantité des fibres sur la durée."
Arnaud BAUDE - World Forum de Lille

A la fin de cette période d'étude, un panel de clients sera mis en place afin d'élaborer les produits le plus en accord avec les demandes.

Lorsque l'étude aboutira, les produits - Carrés démaquillants, coussinets d'allaitement et serviettes hygiéniques lavables en 100% lin et chti EthiCS - devraient sortir en septembre 2017 !
Une belle innovation pour notre jolie région !

Alors, on n'hésite plus, on dit OUI au lin d'min coin !

Retrouvez EthiCS sur facebook, twitter, instagram, pinterest et internet - www.ethics.fr

Et n'hésitez pas à partager vos plus belles photos je dis oui au #lindmincoin !


ACTUALITE

En juillet EthiCS reçoit une subvention de la Région Hauts de France et gagne 5000€ grâce au concours de la Fabrique Aviva  !
Le projet #lindmincoin peut commencer ! Plus d'informations le 9 septembre lors de la fête anniversaire de la boutique EthiCS  !

Et voici l'article de la Voix du Nord du 13/07/17 :
Voix du Nord > Par Narjis El Asraoui > Publié le 12/07/2017

LOMME

Le lin d’min coin, pour une vie « zéro déchet »

La Fabrique Aviva a décerné à trois grands gagnants issus de la région des prix de 5 000 € et 10 000 € pour financer leurs initiatives locales, utiles et innovantes. Parmi eux, Perrine Dereux, gérante de la boutique Ethics à Lomme.



Perrine Dereux a reçu un prix de 5000 € de la part d’Aviva.
Fabriquer et vendre des serviettes hygiéniques, des couches et des coussins d’allaitement en lin, c’est le projet Le lin d’min coin de Perinne Dereux, pour lequel elle a reçu 5000 € de la compagnie d’assurances Aviva qui organise la deuxième édition de son grand concours national, La Fabrique Aviva.

Perrine tient une petite boutique de 23m² à Lomme. Depuis septembre 2016, elle y propose des alternatives au jetable : essuie-tout, couches, serviettes hygiéniques, film plastique, disques démaquillants… L’objectif est de tendre vers une vie « zéro déchet », ou en tout cas d’éliminer un maximum de déchets de notre mode de consommation. «  C’est d’autant plus enthousiasmant de travailler pour quelque chose qui a du sens  » explique-t-elle.

Une fibre écologique

Aujourd’hui, elle veut aller plus loin. Au lieu de proposer des produits en coton ou en bambou, dont la production est très consommatrice d’eau, la maman et entrepreneuse veut se lancer dans la création de couches, serviette hygiéniques et coussins d’allaitements jetables en fibre de lin. 80 % de la production mondiale de lin sont réalisés entre la Normandie et le sud de la Belgique, et 27 % dans le Nord – Pas-de-Calais.

Cette culture n’a pas besoin d’irrigation, elle se suffit de l’eau de pluie. Et le Nord, avec son climat frais et humide, est une terre de culture idéale. C’est pour exploiter le potentiel de la région, et pour produire de manière plus responsable que Perrine s’est lancée dans la fabrication de produits en lin. «  C’est facile de dire qu’il faut réduire ses déchets et consommer responsable, mais il faut des solutions concrètes.  » 

Après avoir été pendant cinq ans consultante en environnement, années pendant lesquelles elle a visité des sites d’enfouissement de déchets, impuissante, elle voulait apporter sa petite contribution, à l’image du petit colibri dont elle a fait le logo de son entreprise.

Et en plus de son faible impact sur l’environnement, le lin est le textile idéal pour les produits lavables avec ses fonctions antibactériennes, thermorégulatrice et hyperabsorbante. Que des avantages… ou presque !

Du lin « Made in France »

Pour le moment, 95 % de la production de lin du Nord est filée en Chine, ou au Portugal pour le plus près (il n’existe plus de filatures de lin dans le Nord). Au lancement des produits, le lin sera donc filé au Portugal, avec pour objectif de le filer en France. À terme, la fibre sera donc cultivée, filée et tissée dans le Nord. C’est important pour la chef d’entreprise. Cela permet plus d’indépendance, et «  l’indépendance permet de rendre le projet durable  ». Et pour les clients aussi c’est important : «  Il y a une réelle volonté de revenir à une consommation locale  » explique-t-elle. L’objectif est de commercialiser les produits, élaborés avec le cabinet Texilis à Dunkerque, en début d’année 2018 au plus tard.

La pédagogie avant tout


Plus qu’une boutique, c’est pour Perrine un lieu de conseil et d’accompagnement.

Derrière cette idée se cache une réelle volonté de faire un geste pour l’environnement. Plus qu’un simple lieu de vente, sa boutique est pour elle espace de réflexion où elle «  réfléchit à la prochaine idée qu’elle pourra mettre en place à grande échelle  ». 

Mais c’est aussi un espace pédagogique. Elle y anime de nombreux ateliers  : fabrication de produits d’entretien écologiques, massage et portage de bébé… Elle prête même des couches jetables aux parents pour qu’ils puissent les essayer avant de les acheter. Le but est d’informer les clients au mieux et de les accompagner dans leur démarche de consommation responsable.

Ethics : 626, avenue de Dunkerque, à Lomme. Tél. : 06 18 20 12 30.

La Fabrique Aviva, accélérateur de bonnes idées

Pour Perrine Dereux, La Fabrique Aviva est un véritable accélérateur de bonnes idées. C’est ce qui l’avait poussée à ouvrir sa boutique, forte du soutien qu’elle a pu générer lors de la première édition de ce concours. «  J’ai fait en six mois ce que j’aurais fait en un an.  »

Cette année, elle a retenté l’expérience, avec son projet primé, Le lin d’min coin. Le concours récompense à hauteur d’un million d’euros des projets d’entreprises innovants et utiles, qui répondent à un des quatre thèmes de cette seconde édition : la santé, l’environnement, le lien social et l’emploi. Les grands gagnants sont rétribués de prix allant de 5 000 € à 50 000 € !

Qui sont les autres lauréats de la région ?

Perrine Dereux n’est pas la seule lauréate de ce concours. 58 grands gagnants dans la France entière dont trois dans les Hauts-de-France ont reçu des prix de 5000 € et 10 000 € pour financer leurs projets. Le Maubeugeois Jamel Medjahed a remporté 5000 € pour financer Efficience, son agence de communication solidaire, qui permet d’associer le numérique et l’emploi afin d’insérer les jeunes des quartiers populaires sur le marché de l’emploi. 
Le Lillois Hubert Motte a lui remporté 10 000 € pour financer les projets de son entreprise La vie est Belt, spécialisée dans la fabrication de ceinture en pneu de vélo usé et engagé dans la réinsertion professionnelle.